Simulation Finaprêts

Restez informé de l'actualité du marché financier et plus particulièrement de l'univers du rachat de crédits.

L’accession à la propriété peut avoir plusieurs objectifs. L’un d’entre eux est de dégager des revenus locatifs en mettant l’habitat sur le marché de la location. En cumulant un nombre conséquent de biens loués, il est envisageable de tirer assez d’avoir financier pour espérer en vivre. Pour parvenir à cette finalité qui fait rêver beaucoup de propriétaires, une organisation optimale s’impose.

Fruit de l’innovation, la signature électronique commence à se frayer un chemin pour la finalisation des crédits immobiliers. Les établissements bancaires sont de plus en plus aptes à proposer ce mécanisme en multipliant les investissements. L’objectif étant de moderniser les processus pour un  traitement optimal des dossiers.

Bercy envisage de supprimer l’exonération de taxe dont profite la garantie décès-invalidité de l’assurance emprunteur. Cela pourrait se traduire par une hausse des cotisations.

Au terme de l’année 2017, les banques en ligne ont enregistré une belle croissance de leur portefeuille. Avec plus de 1,3 million de clients supplémentaires, elles couvrent dorénavant 6,5% de la population Française. Des chiffres qui démontrent qu’elles sont à prendre au sérieux sur un marché bancaire connaissant une concurrence féroce. Mais ce développement remet en question leurs stratégies d’acquisition très onéreuses qui mettent en danger leur pérennité.

Les conditions de financement demeurent très avantageuses pour les ménages en quête d’un bien immobilier. Mais pour certains, cette situation ne suffit pas à compenser la flambée des prix du marché immobilier. Dès lors, les établissements bancaires commencent à normaliser les prêts sur une durée plus longue, qui va au-delà des 30 ans.