Simulation Finaprêts

Selon la dernière publication de l’association française des sociétés financières (ASF) la production des prêts à la consommation est en baisse pour les établissements spécialisés.

Actualité Crise

La production des prêts à la consommation baisse en août

Jugé très calme chaque année, le mois d’août 2014 ne fait pas exception, il s’est aussi montré moins bon pour les établissements spécialisés dans la distribution des crédits à la consommation avec moins de 2,3 milliards d’euros de prêts accordés, soit une baisse de 1,5 % par rapport au mois d’août 2013.

Par ailleurs, sur les 8 premiers mois de l’année, la production totale s’élève à 23 milliards d’euros, soit une légère hausse de 1 % par rapport à 2013.

Dans le détail, le crédit personnel non affecté (y compris les crédits renouvelables) baisse de 3,5 %. En revanche, les opérations de location avec option d’achat (LOA) sont en hausse de 25 % (majoritairement sur le secteur automobile).

Dans l’ensemble, la tendance reste tout de même positive avec une progression de 1,8 % sur un an selon l’ASF qui juge le niveau d’activité global très faible.

A savoir qu’à la fin du mois d’août, la production cumulée sur un an était largement inférieure de 22 % par rapport au point de référence atteint en septembre 2008.

Crédit conso : la production suivant les secteurs

Selon la publication de l’association française des sociétés financières (ASF), la tendance des crédits à la consommation est assez diverse et varie en fonction des secteurs.

Pour le financement de bien d’équipement du foyer, la production des prêts à la consommation accuse un repli pour le 16ème mois consécutifs avec une baisse de 6 % en variation annuelle.

Pour le crédit renouvelable, la tendance est la même, la baisse constatée est de 1,5 % sur un an, mais la production s’est nettement repliée de 6 % sur le seul mois d’aout.

Quant au financement d’automobile, le crédit auto classique recule de 10,8 % sur un an, mais les locations avec option d’achat (LOA) enregistrent une hausse de 25 %.

Pour le prêt personnel non affecté, la production observée est en hausse de près de 3 % sur le mois d’août et plus de 8 % sur les 3 derniers mois.