Simulation Finaprêts

Comme dans la plupart des opérations de crédit, un gros endettement peut impacter le financement d’un projet de regroupement de prêts. Toutefois, cela n’est pas une condition d’exclusion. Chaque projet de financement est spécifique.

Actualité Finance

Dans le rachat de crédit, chaque situation est particulière

Devenu une opération bancaire très prisée par les Français, le regroupement de prêts est sollicité pour diverses raisons. De ce fait, chaque projet de rachat de crédit nécessite une analyse approfondie du profil de l’emprunteur, de ses motivations et de ses projets.

Ainsi, tous les profils emprunteurs peuvent prétendre à cette opération de banque, quelle que soit leur motivation ou la nature de leurs encours. Logiquement, le regroupement de crédits concerne tous les types d’emprunts. Néanmoins, le financement du projet dépend des banques et leurs critères qui évoluent régulièrement.

Ainsi, même si pour certains emprunteurs fichés aux FICP, âgés de plus de 70 ans ou ayant un taux d’endettement excessif, l’obtention d’un nouvel emprunt relève du parcours du combattant, il faut savoir que chaque projet de rachat de crédit est particulier. Le financement dépend de l’organisme sollicité. Certains se montrent beaucoup plus exigeants que d’autres.

Rachat de crédit : un gros endettement n’est une condition d’exclusion

Dans un rachat de crédit, avoir un taux d’endettement excessif n’est pas une condition d’exclusion. Même les emprunteurs ayant un endettement supérieur à 33 % de leurs revenus nets, peuvent obtenir un financement sous certaines conditions.

En fait, le demandeur doit rassurer la banque sur sa solvabilité et la stabilité de sa situation professionnelle et financière.

A savoir que les prêteurs demandent des garanties supplémentaires selon les niveaux d’endettement. De ce fait, plus le taux d’endettement est important, plus l’établissement bancaire exigera des garanties.

Par ailleurs, il faut savoir que le financement d’un projet de regroupement de crédit dépend plus du profil emprunteur que du taux d’endettement.

Ainsi, un emprunteur ayant 50 % de taux d’endettement avec des revenus très élevé peut facilement trouver un financement tandis qu’un ménage ayant un endettement moins important peut voir sa demande refusée à cause de revenus précaires et non-réguliers.