Simulation Finaprêts

Les vieux placements comme le plan d’épargne logement (PEL), le plan d’épargne populaire (PEP) ou encore le plan d’épargne en action (PEA) peuvent être très avantageux grâce à leurs taux de rémunération imbattables et leurs avantages fiscaux.

Actualité Budget

Le PEL : une rémunération attractive

Devenu le placement préféré des Français, le plan d’épargne logement (PEL) continue sa course en tête.  Selon les derniers résultats de la Banque de France, la collecte de ce placement s’est élevée à 1,69 milliard d’euros au mois de mars.

Certes la Banque de France a enregistré une collecte moins soutenue qu’au cours des deux premiers mois de l’année, mais il faut savoir que le PEL a permis de collecter 7,88 milliards d’euros sur le premier trimestre. Mieux que l’assurance-vie qui a enregistré 6,5 milliards d’euros sur la même période.

En fait, ce produit d’épargne avait au départ pour ambition d’aider les ménages à financer un projet immobilier en leur proposant une phase d’épargne, ensuite une seconde phase de prêt immobilier à taux préférentiel au fil des ans.

Aujourd’hui, il est principalement sollicité pour son taux de rendement imbattable qui est le plus attractif par rapport aux autres placements sans risque. Rappelons que le PEL rapporte 2 % depuis le 1er février 2015.

PEP, PEA : des avantages fiscaux non négligeables

Pour échapper à l’impôt sur les rentes, il est capital de privilégier les capitaux issus d’un plan d’épargne populaire ou d’un plan d’épargne en action vieux d’au moins 8 ans.

Pour le plan d’épargne populaire (PEP) de plus de 8 ans, le capital est garanti et les gains du souscripteur sont exonérés d’impôt sur le revenu.

Ses gains supportent les prélèvements sociaux. Toutefois, si le souscripteur opte pour une sortie en rente viagère, celle-ci sera également exonérée d’impôt.

De plus, en y associant un contrat d’assurance-vie, le souscripteur aura également droit aux avantages fiscaux en cas de succession.

Quant au plan d’épargne en action (PEA), il reste aussi très attractif fiscalement. Qu’il s’agisse d’un plan d’épargne action bancaire sous forme de compte titre associé à un compte espèce ou d’un plan d’épargne en action assurance associé à un compte capitalisation, le souscripteur ne paiera que les prélèvements sociaux.


Besoin d'aide ?

Nos conseillers sont à votre disposition au

0800 108 118

ou demandez à être rappelé gratuitement

Finaprêts s'engage à
1. Vous expliquer et vous conseiller sur le regroupement de vos prêts
2. Vous proposer toute son expertise et assurer un suivi de votre dossier
3. Protéger vos données avec la plus grande confidentialité
4. Vous proposer une étude gratuite et professionnelle