Simulation Finaprêts

Après plusieurs années de baisse, la production de crédit à la consommation s’est stabilisée l’année dernière. Les Français pourraient même souscrire davantage de prêts à la consommation en 2015.

Actualité Finance

Crédit à la consommation en 2014 : + 1,2 % par rapport à 2013

Après 3 années de baisses consécutives, la production des prêts à la consommation a enregistré une légère hausse en 2014. Selon les récentes statistiques, ce type de financement a progressé de 1,2 % par rapport 2013 à 35,4 milliards d’euros.

Certes, la production tend à se stabiliser, mais à un niveau très bas, elle reste 22 % inférieure au pic historique atteint en 2007, ce qui représente plus de 10 milliards d’euros de crédits.

Cependant, selon une étude de l’observatoire des crédits aux ménages (publiée en janvier 2015), en 2014 seul un ménage sur quatre détenait un crédit à la consommation contre un sur trois en 2008.

Par ailleurs, la hausse constatée en 2014 pourrait bien se poursuivre en 2015 selon les prévisions de l’association Française des sociétés financières (ASF)

Le crédit renouvelable n’a plus la côte

Selon les différentes prévisions, 2015 pourrait être l’année de la reprise pour le crédit à la consommation. Cette année devrait être mieux orientée, tous les signaux de redressement sont au vert.

La conjoncture économique, favorisée par les conditions de financement de plus en plus souples, semble légèrement s’améliorer, le moral des Français remonte lentement, mais surement, la consommation repart…

Par ailleurs, les mesures de la loi Hamon qui renforcent la loi Lagarde, visant à mieux informer et protéger les emprunteurs et les consommateurs, sont en train de peser sur le crédit renouvelable.

La baisse quasi continue de ce type de financement depuis 2009 s’est accentuée depuis l’entrée en vigueur de la loi Hamon.

A ce jour, cette tendance se traduit par une baisse de l’activité de près de 40 % par rapport à 2008 où la production de crédit renouvelable avait atteint le pic.

Et le rachat de crédit à la consommation ?

Quant au rachat de crédit à la consommation, la tendance est plutôt orientée à la hausse. Depuis plusieurs années, cette opération qui permet de regrouper plusieurs prêts à la consommation en un seul, s’est démocratisée.

Les Français sont de plus en plus nombreux à solliciter le rachat de prêts et toutes les classes sociales semblent être concernées.

Cependant, cette opération va certainement poursuivre sa croissance en 2015 compte tenu de la souplesse des critères d’octroi et de la baisse des taux d’intérêt.