Simulation Finaprêts

Logiquement, la rémunération du livret A devrait encore baisser. Le gouverneur de la banque de France, Christian Noyer propose une baisse limitée à 0,75 %, soit un nouveau plus bas historique.

Actualité Budget

Rémunération du livret A : vers un taux à 0,25 %

Calculé par la Banque de France, le taux de rémunération du placement préféré des Français suit une méthode de calcul bien précise et bien établie.

Cette formule dépend :

-          soit du seul du taux d’inflation (hors tabac) qui s’est établi à 0,5 % en 2014

-          soit du taux d’inflation et des taux interbancaires sur le marché interbancaire

En fait, dans les deux cas, si la formule est appliquée à la lettre la rémunération du livret A devrait mathématiquement être fixée à 0,25 % au 1er février.

Cependant, compte tenu de la conjoncture économique actuelle, le gouverneur de la Banque de France a décidé de ne pas appliquer la formule officielle et a recommandé un taux de rendement supérieur.

Rendement du livret A : l’hypothèse d’un coup de pouce

Actuellement à 1 %, le taux de la rémunération du livret A est révisé deux fois par an. Le 1er février et le 1er août. De ce fait, le nouveau rendement du livret préféré des Français qui s’appliquera au 1er février devrait bientôt être connu.

Cependant, comme il suit logiquement le taux d’inflation, quasi nul en 2014, il est probable que le livret A rapporte encore moins qu’à ce jour sauf si la Banque de France et le ministère des finances optent pour un coup de pouce.

Cette hypothèse est la plus probable puisque la Banque de France recommandera dans tous les cas un rendement du livret A supérieure à 0,25 % prévu.

A savoir que, jamais depuis sa création en 1818, le rendement du livret A n’est passé sous la barre des 1 %.

En fait, l’entorse à la formule de calcul du livret A devait déjà être appliquée il y’a 6 mois (1er août 2014). La méthode de calcul préconisait un taux de rendement à 0,5 %, il était finalement de 1 %.

Au final, c’est le gouvernement qui décide

Si Christian Noyer, le gouverneur de la Banque centrale avait décidé d’appliquer la formule de calcul à la lettre, le taux prévu de 0,25 % se serait appliqué automatiquement.

En proposant 0,75 %, la Banque de France a donc décidé, comme elle en a la possibilité, de ne pas respecter à la lettre la méthode de calcul qui permet de déterminer le rendement du livret A.

De ce fait, le taux appliqué à partir du 1er févier sera déterminé par le gouvernement (ministre des finances) qui peut ou non suivre la proposition de Christian Noyer.