Simulation Finaprêts

Selon plusieurs médias de renom, une fois sur deux, le taux de votre prêt est faux ou comporte des erreurs.

Actualité Crise

Calcul des taux : si erreur il y a, d’où vient-elle ?

Avec plus d’un dossier sur deux comportant des erreurs, il devient très capital de connaître la provenance de ces erreurs. Selon l'association française des usagers des banques (AFUB), la majorité des erreurs proviendrait dans le calcul du taux effectif global (TAEG) qui est le même que le taux d’intérêt fixé par les banques et les établissements de crédits.

En général ces taux comprennent les intérêts et surtout les frais de dossiers, selon plusieurs associations de consommateurs, les organismes prêteurs n’auraient pas pris tous ces frais en compte et comme le TAEG doit être justifiés à la virgule près, le risque d’anomalie pourrait être réel.

Renégociez si votre taux comporte un vice de forme

Selon les médias et les cabinets spécialisés, plus de 50 % des crédits (immobiliers) accordés par les banques et les établissements de crédits comporteraient des erreurs sur les taux d’intérêts, une belle occasion pour les emprunteurs pour obtenir un taux plus avantageux cependant, il faut satisfaire certaines conditions pour prétendre à une renégociation des taux pour erreur sur le contrat de prêts.

Date du contrat de prêts : la renégociation des taux pour vice de forme concernerait uniquement les emprunteurs qui ont obtenu leurs prêts il y a moins de 5 ans, en fait, dans la plupart des contrats de prêts, il existe un délai de prescription, ce délai désigne la durée au-delà de laquelle une action en justice n’est plus recevable.

Erreur sur le calcul des taux : selon l'association française des usagers des banques (AFUB), l’erreur sur le calcul des taux, doit être au moins un dixième de point pour être sanctionnée.