Simulation Finaprêts

L’augmentation de la TVA dans presque tous les secteurs, la hausse des impôts locaux (taxe d’habitation, taxe foncière…) et la nouvelle taxe rétroactive sur les épargnes…, l’instabilité fiscale est devenue la principale inquiétude des Français.

Actualité Budget

La fiscalité : des hausses, des baisses et des nouvelles taxes.

2013 ne sera sans doute pas l’année de la « pause fiscale », en attendant cette promesse, Finaprêts vous détaille les principaux changements fiscaux.

La TVA : à partir du premier janvier 2014, la TVA normal passe de 19,6 à 20 %, la TVA intermédiaire qui concerne principalement les travaux du logement, la restauration ou encore le cinéma, va passer de 7 à 10 %, quant à la TVA dite réduite c’est-à-dire la TVA des produits de première nécessité, elle sera ramenée de 5,5 % à 5 %.

Le plafonnement du quotient familial : c’est une mesure fiscale exceptionnelle qui vise particulièrement les familles les plus fortunées, le plafond du quotient familial va passer de 2000 à 1500 euros.

Les droits de mutations : ces impôts payés aux collectivités locales lors de l’achat d’un ou plusieurs biens immobilier, va passer de 3,8 à 4,5 % au premier janvier 2014.

Taxe à 75 % : mesure « symbolique », cette taxe concerne uniquement les revenus supérieurs à 1 millions d’euros en 2014, la question est de savoir si elle sera appliquée sur les revenus déclarés en 2013 ou en 2014.

Dividendes et intérêts : les dividendes et les intérêts ne seront plus taxés à un pourcentage fixe, ils seront désormais imposés selon le barème de l’impôt sur le revenu, ce qui entrainera une augmentation pour les plus hauts salaires.

La taxe rétroactive sur les produits d’épargnes : c’est une nouvelle taxe à 15,5 % qui concerne tous principaux produits d’épargnes (assurance vie, PEL, PEA…) avec un effet rétroactif sur 15 ans.

Instabilité fiscale : quelles conséquences sur le quotidien des Français ?

Le débat sur l’instabilité fiscale est relancé depuis l’annonce d’une nouvelle taxe rétroactive sur les principaux produits d’épargnes, quelles sont les conséquences réelles de cette tendance sur notre quotidien ?

La TVA est définie comme une taxe sur la consommation, sa hausse entraine forcement une augmentation des prix des produits à la consommation avec comme conséquence, la diminution du pouvoir d’achat des ménages.

Quant à la nouvelle taxe rétroactive sur les produits qui va ramener 600 millions d’euros à l’Etat, elle va toucher tous les épargnants. Ils seront tous imposés à hauteur de 15,5% à titre de prélèvement sociaux.

A savoir que ces prélèvements sur les produits d’épargnes sont passés de 0,5 % en 1996 à 15,5 % aujourd’hui.

Instabilité fiscale : comment y faire face ?

Selon plusieurs études, l’instabilité fiscale caractérisée par la hausse continue de plusieurs impôts est la principale préoccupation des Français.

Pour faire face à cette hausse des taxes, nombreux sont les Français qui privilégient désormais les dépenses dites prioritaires.

Cependant, la meilleure option consiste à adapter ses charges à la situation économique et sociale actuelle.

Pour cela le regroupement de crédit peut être une solution envisageable pour les Français ayant un ou plusieurs crédits en cours.

En optant pour cette solution, il est possible de diminuer considérablement ses mensualités pour faire de la place aux éventuelles charges imprévues comme la hausse ou la création des nouveaux impôts.