Simulation Finaprêts

La finance participative ou le crowdfunding (financement par la foule) est un phénomène en pleine expansion en France, son principe est de mettre en relation les porteurs de projets et les investisseurs, explications.

Actualité Finance

Finance participative : qu’est-ce que c’est ?

Inspiré du modèle anglo-saxon, la finance participative est un système qui permet à tout un chacun de participer financièrement à un projet artistique, culturel, éducatif ou encore de création d’entreprise.

Son principe est simple : un site internet ou une plateforme sociale met en relation les porteurs de projets avec des internautes-investisseurs.

Exemple : un porteur (artiste, scientifique…) dépose son projet sur une plateforme dédiée avec une description claire et précise, la somme nécessaire à sa réalisation et une éventuelle contrepartie pour les potentiels investisseurs.

Les internautes séduits par le projet, le financent en espérant une contrepartie financière mais, certaines contributions sont sans contrepartie financière comme le financement d’un projet humanitaire ou éducatif.

Financement participatif : avantages et limites

Le financement participatif est en train de prendre une part importante dans la micro-finance mais, à regarder de près, ce type de financement n’a pas que des côtés positifs et réserve souvent quelques surprises aux porteurs de projets et aux investisseurs.

Les principaux avantages de ce type de financement sont :

La rapidité de trouver la somme nécessaire pour la réalisation d’un projet.

Le contrôle de la communication et du timing du projet par son porteur

Acquisition de nouveaux clients, en faisant participer beaucoup d’internautes, le porteur pourrait tester la popularité de son projet.

Quant aux inconvénients, les campagnes de financement participatif demandent énormément d’énergie et génèrent beaucoup de stress.

Le porteur doit avoir une certaine maîtrise de technique commerciale, d’acquisition client et une maîtrise totale des réseaux sociaux.

Ajoutez à cela, dans la majorité des cas, les internautes-investisseurs sont remboursés uniquement que si les objectifs du projet sont atteints.