Simulation Finaprêts

Bien qu’il n’y ait aucune obligation légale, l’assurance emprunteur est devenue indispensable pour obtenir un crédit immobilier. Cependant, pour optimiser le coût de son emprunt, il est recommandé d’opter pour une délégation d’assurance emprunteur. Explications.

Actualité Finance

Assurance emprunteur : un élément majeur

Dans le cadre d’un crédit immobilier sur le long terme, se focaliser sur le seul taux d’intérêt pour optimiser le cout du financement est une erreur qui peut coûter très cher. Dans la conjoncture actuelle marquée par des taux d’intérêt historiquement bas, l’assurance emprunteur est devenue un enjeu majeur, puisqu’elle peut coûter autant que le taux d’intérêt.

Pour rappel, cette couverture est devenue indispensable pour obtenir un crédit immobilier auprès d’une banque, même si elle n’a aucune obligation légale. Elle sert principalement à garantir le remboursement du prêt contre les impayés en cas de décès, d’invalidité ou encore d’incapacité.

A ce jour, il est pratiquement impossible d’emprunter sans assurance emprunteur. Son coût peut varier du simple au double en fonction du type de contrat souscrit (contrat de groupe ou contrat délégué), du profil emprunteur ou encore du type de projet.

Actuellement, 80 % des contrats d’assurance emprunteur sont souscrits auprès des banques prêteuses, (contrats de groupe) alors que les contrats proposés par la concurrence (contrats délégués)  peuvent coûter beaucoup moins cher pour certains profils emprunteurs.

Pourquoi souscrire une délégation d’assurance ?

A ce jour, si 8 emprunteurs sur 10 souscrivent le contrat d’assurance emprunteur proposé par l’établissement prêteur, il faut savoir que ces derniers mettent tout en œuvre pour placer leur assurance dans chaque offre de financement. En fait, l’offre est systématiquement couplée à un contrat d’assurance et c’est ainsi que par indifférence ou par ignorance 80 % des emprunteurs optent pour l’assurance groupée.

Pourtant, depuis la loi Lagarde, il est possible de faire jouer la concurrence interbancaire pour obtenir la couverture la mieux adaptée à son profils et à son projet. De ce fait, il est possible de sortir du contrat de groupe pour souscrire une offre individuelle taillée sur mesure.

C’est ce qu’on appelle la délégation d’assurance emprunteur qui présente l’avantage de s’adapter au profil emprunteur et au budget de chacun tout en faisant bénéficier des garanties personnalisées. Cela peut permettre également de diviser par deux, voire par trois, le coût de cette couverture et donc d’optimiser le coût total du financement.

Comment mettre en place une délégation d’assurance emprunteur ?

Jusqu’au 28 février 2017, les emprunteurs disposaient d’un an pour remplacer l’assurance emprunteur proposée par l’établissement prêteur par une autre offre à condition que les garanties soient au moins équivalentes. En d’autres termes, la nouvelle offre devraient obligatoirement présenter des garanties au moins équivalentes à celles du contrat proposé par la banque.

Cependant, depuis le 1er mars, les emprunteurs ayant souscrit un financement à l’habitat peuvent renégocier le taux de leur contrat d’assurance et en changer à chaque date anniversaire de la signature du contrat et ce pendant toute la durée du financement à l’habitat. Toutefois, cette nouvelle législation ne concerne que les prêts immobiliers souscrits à partir du 1er mars, mais elle s’étendra aux financements déjà en cours à partir du 1er janvier 2018.

Une bonne nouvelle pour les emprunteurs qui pourront tenter d’optimiser le coût de leurs encours en faisant jouer la concurrence entre banques et compagnies d’assurance.