Simulation Finaprêts

Selon les réseaux d’intermédiaires bancaires, les taux d’intérêt des crédits immobiliers continuent de baisser. Toutefois, il s’agit de baisses appliquées principalement par les banques régionales.

Actualité Finance

Baisse des taux : toutes les régions ne sont logées à la même enseigne

Comme annoncé depuis quelques semaines, certains établissements bancaires ont baissé pour la première fois leurs barèmes des financements à l’habitat ce mois-ci. Les dernières grilles bancaires reçues par les intermédiaires bancaires confirment cette tendance et montrent que les taux d’intérêt reculent particulièrement en région.

Cependant, il faut savoir que toutes les régions ne sont pas logées à la même enseigne. En fait, c’est dans le Nord de la France que les statistiques relèvent les taux les plus bas, suivi par le Sud-Ouest et la région Rhône-Alpes-Auvergne. A l’inverse, les chiffres font état de stabilité, voire de légère hausse, dans l’Est, Ouest et l’Île-de-France. Au total, les intermédiaires bancaires ont comptabilisé plus de 40 nouvelles grilles bancaires à la baisse dans les régions.

A savoir que ces légères hausses concernent principalement les établissements bancaires qui étaient les mieux positionnés face à la concurrence. Il s’agirait donc d’un simple réajustement de tir. En mai, les taux d’intérêt des crédits immobiliers sont donc toujours attractifs pour tous les emprunteurs et pour tous les types de financement, notamment le rachat de crédit.

Rachat de crédit immobilier : il est encore temps

Même si les conditions de crédit ont évolué depuis mi-décembre 2016 et même si les taux d’emprunt ont pris plus de 20 points de base en seulement 6 mois, le marché reste favorable aux  emprunteurs.

Dans le sillage de la hausse des barèmes des financements à l’habitat, les opérations de rachat ou de renégociation de prêt sont certes un peu moins attractives qu’en novembre 2016 où les taux avaient enregistré un niveau historiquement bas, mais elles demeurent toujours intéressantes pour les emprunteurs. Il est encore possible d’obtenir des conditions de financement attractives dans le cadre d’un rachat de prêt.

En d’autres termes, les conditions restent globalement attrayantes pour ceux qui souhaitent faire racheter ou renégocier leurs encours. Mais pour prétendre aux meilleurs taux en vigueurs, il est recommandé de mettre toutes les chances de son côté.

Cela implique d’avoir une situation financière et professionnelle stable, un taux d’endettement raisonnable ou encore un comportement bancaire serein. Toutefois, il peut aussi être intéressant de solliciter les services d’un intermédiaire bancaire spécialisé en la matière.