Simulation Finaprêts

Le crowdfunding immobilier poursuit sa croissance en France. Depuis son apparition, l’activité ne cesse de progresser. Une récente étude montre également que le nombre de plateformes a été multiplié par cinq. Comment expliquer cette évolution rapide ? Quel est l’intérêt de recourir à ce mode de financement ? Détails.

Actualité Finance

Qu’est-ce que le crowdfunding immobilier ?

Le crowdfunding immobilier ou financement participatif immobilier est une nouvelle forme de financement apparue début 2010 aux États-Unis et plus récemment en France. Il consiste à rassembler plusieurs personnes afin qu’elles investissent ensemble dans une opération immobilière.

Auparavant réservé aux investisseurs institutionnels ou à des particuliers fortunés, le crowdfunding immobilier se veut désormais accessible au plus grand nombre. Il est généralement possible d’investir dans une opération à partir de 1 000 euros. Les opérations sont gérées par un professionnel (promoteurs ou marchands de biens), l’investisseur n’a donc rien à faire.

Les fonds versés peuvent être dédiés à la promotion immobilière ou la réhabilitation d’un bien. A l’issue de l’opération, l’investisseur récupère sa mise initiale et ses gains. Les rendements proposés varient selon les plateformes, de 5 à 12 %. Evidemment, plus l’opération immobilière présente un risque important, plus la rentabilité sera élevée.

Crowdfunding immobilier : bilan et perspectives

2017 a été une très bonne année pour le crowdfunding immobilier. En effet, les levées de fonds ont augmenté de +80 % pour passer la barre des 100 millions d’euros, selon une étude Xerfi publiée le 23 mai 2018.

L’éditeur précise qu’un « nouveau cycle de financement commence » pour les plateformes, ces dernières cherchant à améliorer leur crédibilité auprès des investisseurs. Les deux prochaines années s’annoncent prometteuses pour le marché. Xerfi prévoit un doublement des montants collectés d’ici à 2019, pour atteindre 220 millions d’euros.

Ces résultats s’expliquent notamment par des taux de rendement élevés, un intérêt croissant des Français pour ce mode de financement et l’investissement dans la pierre. Enfin, le prélèvement forfaitaire unique (PFU) mis en place le 1er janvier 2018 devrait également conforter cette attractivité.

Si le nombre d’acteurs présents sur le marché du crowdfunding immobilier est en pleine expansion, cinq assurent à eux seuls les trois quarts des levées de fonds. Pour rester dans la course, les plateformes n’ont d’autre choix que de développer des partenariats avec les autres acteurs de la filière mais également avec les acteurs financiers. Elles devront aussi rassurer les investisseurs via une professionnalisation accrue. 


Besoin d'aide ?

Nos conseillers sont à votre disposition au

0800 108 118

ou demandez à être rappelé gratuitement

Finaprêts s'engage à
1. Vous expliquer et vous conseiller sur le regroupement de vos prêts
2. Vous proposer toute son expertise et assurer un suivi de votre dossier
3. Protéger vos données avec la plus grande confidentialité
4. Vous proposer une étude gratuite et professionnelle