Simulation Finaprêts

Face aux craintes des professionnels, le gouvernement a décidé de revenir sur la suppression du prêt à taux zéro dans les zones moins tendues, contrairement à ce qui était prévu dans la première version du plan logement.

Actualité Finance

PTZ dans le neuf : une enveloppe limitée à 20 % du montant maximal du projet

Le plan de logement présenté par le gouvernement prévoyait de recentrer le dispositif du prêt à taux zéro sur les seules zones tendues (A et B1), à compter de 2018. Ce plan a provoqué une grande inquiétude dans les communes rurales, notamment chez les élus de ces agglomérations et les principaux acteurs du logement dans ces zones, à savoir les constructeurs de maisons individuelles.

Pour ces derniers, ce recentrage priverait 50 à 70 000 foyers modestes d’une aide devenue indispensable pour s’engager dans l’accession dans les zones rurales. D’autres acteurs du logement ont estimé que ce plan logement allait à l’encontre d’une politique de cohésion des territoires.

Face à ces inquiétudes et prévisions alarmistes, le gouvernement a décidé de poursuivre le PTZ dans le neuf pendant deux ans sur les zones B2 et C (zones moins tendues). Toutefois, les autorités envisageraient une enveloppe limitée à 20 % du montant maximal de l’opération, contre 40 % à ce jour. En d’autres termes, le montant du prêt à taux zéro accordé serait divisé par deux, à compter du 1er janvier 2018, en zones moins tendues.

Peut-on encore profiter du PTZ 2017 ?

Après une légère hausse des taux d’intérêt des crédits immobiliers en septembre, la quasi-totalité des réseaux d’intermédiaire bancaire constatent que les coûts du crédit repartent à la baisse en octobre. Ces professionnels estiment également que la fin 2017 est propice à ceux qui souhaitent faire un crédit immobilier avant une année 2018 qui ne s’annonce pas sous les meilleurs auspices.

A savoir que le projet de loi de finances pour 2018 et le plan logement ont prévu de supprimer le PTZ dans les zones A, A bis et B1 pour les projets d’acquisition dans l’ancien. Selon certains calculs, cette suppression du PTZ dans l’ancien représenterait un manque de financement moyen de 44 000 euros pour les primo-accédants en zone tendues.

Cependant, l’entrée en vigueur de la nouvelle version du PTZ n’étant prévue qu’en janvier 2018, les primo-accédants peuvent encore profiter de la version actuelle du dispositif. En d’autres termes, il est toujours possible de profiter à plein du PTZ 2017 avant la fin de l’année. Toutefois, il faut impérativement en faire la demande avant mi-novembre.