Simulez votre rachat de crédit

Jusqu'à -60% sur vos mensualités

Vous êtes ?

Gratuit & sans engagement

Un projet immobilier requiert très souvent de souscrire un crédit immobilier. Afin de gagner du temps et éviter un refus de la banque, voici quelques conseils pour préparer au mieux sa demande.

Prendre de l’avance

Avec les taux historiquement bas, nombreux sont les ménages qui concrétisent leur projet immobilier. Avec un taux moyen de 1,20 % toutes durées confondues, il est compréhensible que les demandes de crédits immobilier affluent au sein des établissements prêteurs.

C’est pourquoi certaines banques se retrouvent saturées et n’acceptent plus de dossiers jusqu’à la rentrée. Pour les autres, cette explosion de demande de souscription d’un prêt à l’habitat provoque un engorgement qui entraîne une prolongation des délais d’obtention. Désormais, environ 3 à 4 mois sont nécessaires pour achever l’acquisition d’un bien immobilier, de la signature du compromis de vente jusqu’à la signature chez le notaire. Pour les compromis de vente signés avant ou pendant l’été, les délais entre la demande de crédit et la réception de l’offre de prêt s’allongent davantage en raison de l’activité réduite des établissements bancaires durant la période estivale.

C’est pourquoi il est nécessaire pour les futurs emprunteurs, de prévoir un délai supplémentaire dans les compromis de vente pour obtenir le crédit et d’anticiper les démarches. La première étape consistera donc à monter un dossier complet pour ne pas perdre de temps.

Rassurer les établissements prêteurs

Face à l’afflux de demandes de crédit immobilier, les emprunteurs ont tout intérêt à soigner leurs dossiers de demande de souscription. En effet, ce dossier constitue un élément essentiel dans la décision du banquier d’accorder ou de refuser le crédit immobilier.

L’ensemble des informations contenu dans celui-ci doivent donc refléter précisément le projet d’acquisition et l’état des finances de l’emprunteur. Par ailleurs, il devra être complet pour éviter d’avoir à apporter des pièces complémentaires, ce qui engendrerait une augmentation du délai d’obtention du crédit. Avec ce dossier, l’établissement prêteur va juger de la capacité de l’emprunteur à rembourser le crédit immobilier, en étudiant son taux d’endettement et ses revenus, mais également sa capacité à épargner. Bien entendu, un contrat de travail à durée indéterminée (CDI) sera la première condition à valider pour espérer obtenir une réponse favorable à sa demande de souscription. Cependant, les futurs emprunteurs en contrat à durée déterminée (CDD) et les professions indépendantes pourront obtenir un crédit en fournissant des justificatifs de revenus réguliers sur les trois ans écoulés.

Pour rassurer la banque sur son aptitude à rembourser l’emprunt, il est donc primordial de montrer sa capacité à gérer ses comptes de façon optimale, en évitant les découverts et les incidents de paiement. En outre, la capacité d’épargne (même minime) et un faible recours au crédit à la consommation seront utiles pour rassurer l’établissement prêteur et consolider son dossier emprunteur. Toutefois, si l’emprunteur possède plusieurs crédits consommation, effectuer une opération de rachat de crédit consommation en amont de la demande de crédit immobilier peut permettre de réduire son taux d’endettement et bénéficier d’une mensualité unique. Il est d’ailleurs possible d’effectuer une simulation et une demande en ligne.


Besoin d'aide ?

Nos conseillers sont à votre disposition au

0800 108 118

ou demandez à être rappelé gratuitement

Finaprêts s'engage à
1. Vous expliquer et vous conseiller sur le regroupement de vos prêts
2. Vous proposer toute son expertise et assurer un suivi de votre dossier
3. Protéger vos données avec la plus grande confidentialité
4. Vous proposer une étude gratuite et professionnelle