Simulation Finaprêts

Selon les statistiques publiées par la Caisse des Dépôts, le livret A a enregistré une collecte positive de 2,89 milliards d’euros en janvier 2017. Cette tendance montre que l’incertitude politico-économique pousse les Français à la prudence.

Actualité Finance

Le livret A débute l’année en fanfare

Après plusieurs années de vache maigre, les récentes statistiques montrent que le livret A renoue avec le succès. En janvier 2017, les dépôts ont dépassé les retraits à hauteur de 2,89 milliards d’euros, selon les dernières données publiées par la Caisse des dépôts.

Pour rappel, ce type de placement avait fini janvier 2016 sur une collecte nette de 810 millions d’euros. Quant au livret de développement durable (LDD), les chiffres affichent également une collecte positive de 380 millions d’euros pour le mois de janvier 2017.

De ce fait, force est de constater qu’en ce début d’année, les épargnants ont déposé environ 3,27 milliards d’euros de plus qu’ils en ont retiré sur ces deux principaux plans d’épargnes réglementés.

Selon les observateurs, il faut remonter au printemps 2013 pour trouver une collecte nette plus importante pour ces plans réglementés. Pour rappel, la collecte nette avait été de 4,6 milliards d’euros.

Comment expliquer la prudence des épargnants ?

Selon certains spécialistes, l’incertitude politique, sociale et économique est le principal facteur qui pousse les Français à épargner davantage et à privilégier les plans réglementés. Toutefois, la baisse des rémunérations des fonds en euros dissuade aussi certains épargnants de s’engager sur les produits risqués.

Le niveau actuel des taux d’intérêt des prêts immobiliers et le retour du taux de l’inflation peuvent être aussi des facteurs incitant à la prudence. 

Par ailleurs, il faut savoir que le niveau de l’inflation en janvier dépasse le seuil symbolique de 1 % à ce jour. Conséquence : le rendement net du Livret A est passé en zone négative. Malgré, cette situation inédite depuis plusieurs années, les dépôts ont tout de même dépassé largement les retraits.

A savoir que cette tendance pourrait bien se poursuivre dans les mois à venir (jusqu’au mois d’août), puisque aucune hausse du taux de rendement du livret A n’est prévue à ce jour, selon les prévisions du gouverneur de la Banque de France.

Le livret A avait terminé 2016 sur une note positive

Après plusieurs années dans le rouge, le livret A (longtemps considéré comme le plan d’épargne préféré des Français) avait terminé l’année 2016 sur une collecte positive de 1,75 milliards d’euros. Malgré son taux de rendement moins attractif, ce type de placement continue de séduire les épargnants.

Pour rappel, son taux de rémunération se situe actuellement à son plus bas niveau, à 0,75 %. Un rendement identique à celui du livret de développement durable (LDD). Toutefois, ce dernier reste moins populaire que le livret A.