Simulation Finaprêts

Devenu une opération bancaire courante pour les Français endettés, le rachat de crédit, qu’il soit immobilier ou à la consommation, peut être sollicité même en étant au chômage, malade ou fiché FICP, mais en prenant en compte certaines mesures.

Rachat de crédit : une opération qui concerne tous les profils emprunteurs

Comme toute opération de crédit, il est essentiel de bien préparer son projet de rachat de prêt. Cependant, avant de commencer, il est capital de faire la différence entre la renégociation et le regroupement de crédits, de définir quel type d’opération est éligible à ses projets et à ses finances.

Rappelons que contrairement aux idées reçues, ces opérations bancaires ne concernent pas uniquement les emprunteurs les plus modestes et ceux ayant une situation financière précaire.

Elles s’adressent à tous les ménages endettés dont les revenus ne permettent pas de faire face aux dépenses quotidiennes ou aux dépenses imprévues.

Le rachat et la renégociation de prêt concernent également les emprunteurs qui souhaitent réduire leur taux d’endettement, améliorer leurs capacités d’endettement ou encore profiter des conditions attractives de financement.

De la baisse de mensualité à la baisse du taux d’intérêt en passant par le financement de nouveau projet ou encore la réduction de la durée de remboursement, plusieurs raisons peuvent motiver un rachat ou une renégociation de prêts.

Dans le rachat de crédit, chaque projet nécessite une étude spécifique

Que l’emprunteur sollicite un établissement bancaire concurrent, un intermédiaire bancaire ou sa propre banque pour son rachat ou sa renégociation de prêt, il faut savoir que chaque projet est spécifique et nécessite une étude particulière.

Même en étant fiché FICP, malade ou guéri d’une pathologie, au chômage, il est possible de prétendre à un regroupement ou à une renégociation de prêt sous certaines conditions, mais à vrai dire tout dépend du profil de l’emprunteur, du type de rachat de crédit et des garanties associées à l’opération.

De ce fait, pour obtenir un financement en étant dans une situation difficile, l’emprunteur doit vérifier sa solvabilité ou disposer d’une caution dans le cas échéant, sous peine de voir son projet rejeté.

Les emprunteurs propriétaires d’un ou plusieurs biens immobiliers, même s’ils sont au chômage, fiché, malade…ont la possibilité d’obtenir le financement de leur projet de regroupement de prêts. En général, l’établissement bancaire finançant le projet met une garantie hypothécaire couvrant le remboursement total du projet en cas d’impayés.

Chaque projet étant particulier, il est important de privilégier les services d’un intermédiaire bancaire spécialisé dans les offres de rachat de crédit. Ce dernier, connaissant les critères de tous ses partenaires, oriente le projet vers la banque ayant l’offre la mieux adaptée.