Simulation Finaprêts

En 2013, les Français ont travaillé jusqu’au 26 juillet pour financer les cotisations sociales et les dépenses de l’Etat.

Actualité Finance

Impôts : qu’est-ce que le jour de libération fiscale ?

Concept défini par l’américain Milton Friedman, le jour de libération fiscale est le premier jour de l’année ou les contribuables d’un pays cesseront de travailler pour le seul profit de la sphère publique c’est-à-dire, des prélèvements obligatoires dont ils sont débiteurs tels que : l’impôt sur le revenu, la TVA, les charges sociales (patronales et salariales)…

Le but de ce concept est de déterminer le moment précis où un contribuable moyen a la possibilité d’utiliser son pouvoir d’achat en toute liberté.

Jour de libération fiscale : comment est-il calculé ?

Cette date est calculée par l’institut Molinari, qui se base sur les données fournies par les cabinets spécialisés en audit, fiscalité et droit comme l’agence Ernst & Young.

L’institut compare les charges fiscales et sociales réellement supportées par le contribuable moyen dans chaque pays développé.

En 2012, la France était troisième dans la liste des pays les plus taxés en Europe, dernière la Belgique et la Hongrie. Aujourd’hui, elle dépasse cette dernière et occupe la deuxième marche du podium.

Impôt : le pouvoir d’achat lourdement touché

Selon chiffres publiés par les instituts de statistiques, un salarié moyen coûte environ 53 000 euros par an à son employeur.

Après impôts et charges sociales (patronales et salariales), un travailleur moyen Français touche environ 23 000 euros par an de pouvoir d’achat réel. Ce salaire classe la France au 9e rang européen derrière l’Allemagne (8e).


Besoin d'aide ?

Nos conseillers sont à votre disposition au

0800 108 118

ou demandez à être rappelé gratuitement

Finaprêts s'engage à
1. Vous expliquer et vous conseiller sur le regroupement de vos prêts
2. Vous proposer toute son expertise et assurer un suivi de votre dossier
3. Protéger vos données avec la plus grande confidentialité
4. Vous proposer une étude gratuite et professionnelle