Simulation Finaprêts

Environ 5 500 agences bancaires ont cessé leur activité en 2012 dans l’Union Européenne, ce chiffre est en baisse par rapport à 2011.

Actualité Budget

Fermeture d’agences bancaires : qu’en est-il en France ?

Les fermetures d’agences bancaires concernent tous les pays de l’Union Européenne (plus ou moins) impactés par la crise de 2008.

Entre 2008 et 2012, ce sont environ plus de 1 100 agences bancaires qui ont cessé leur activité en France, cette tendance a fortement ralenti en 2012 avec 79 fermetures sur un an.

Les banques de l'Union européenne ont fermé au total 5 500 agences l'an dernier, soit 2,5 % de l'ensemble de leurs réseaux.

Selon les statistiques de la banque centrale Européenne (BCE), les fermetures représenteraient  environ 20 000 agences depuis le début de la crise en 2008, soit 8 % de leurs agences.

Logiquement, les pays les plus impactés par cette tendance sont ceux dits fragiles tels que la Grèce, le Chypre ou encore l’Espagne.

Les causes

Environ 1 100 agences fermées depuis le début de la crise en 2008, ce chiffre historique n’est pas qu’une des conséquences de la crise des Subprimes, en effet, ce sont aussi les clients qui changent leurs comportements vis-à-vis des agences bancaires.

Selon la dernière publication de la fédération bancaire française (FBF), seulement 17 % des Français se rendent régulièrement en agence contre plus de 52 % en 2009.

Ce changement de comportement est entraîné par l’utilisation d’autres outils de gestion des comptes bancaires.

La banalisation d’internet a favorisé la mise en place d’une multitude d’applications permettant de répondre aux principaux besoins des clients.

Fermeture d’agences bancaires en France : emplois menacés, nouvelle tendance…

Avec près 39 000 agences bancaires, la France est de loin le pays de l’Union Européenne qui en compte le plus et le secteur emploie plus de 37 000 personnes.

Pour s’adapter à la nouvelle tendance, les principales banques Françaises optent pour la création des filiales exclusivement en lignes.

Cette politique passe par la suppression ou par le remplacement de certains postes, les grands établissements financiers annoncent à tour de rôle des suppressions de centaines de poste devenus inutiles.

Aujourd’hui, internet avec toutes ses applications et supports, est devenu le plus important et le plus vaste marché où se rencontrent l’offre et la demande pour tous les domaines.

Cette tendance en est de même pour le regroupement de crédits. Pour ce dernier, aucun déplacement n’est nécessaire, tout se passe en ligne et par téléphone.