Simulation Finaprêts

Restez informé de l'actualité du marché financier et plus particulièrement de l'univers du rachat de crédits.

Selon les réseaux d’intermédiaires bancaires, la quasi-totalité des banques durcissent les critères d’octroi de prêt immobilier en ce début d’année marquée par une augmentation de la demande de financement. Cependant, qu’en est-il pour le rachat de crédit ?

Retoquée par le conseil constitutionnel, la réforme de l’assurance emprunteur permettant aux souscripteurs de crédit immobilier de changer chaque année de contrat d’assurance-emprunteur s’ils les souhaitent a été définitivement adoptée par le parlement.

Grâce à l’entrée en vigueur du dispositif de la loi Macron concernant la mobilité bancaire, il sera désormais beaucoup plus facile et simple de changer de banque. Voici quelques détails de cette disposition..

Malgré une légère progression, les taux d’intérêt des crédits immobiliers restent très attractifs et toujours très proches de leurs bas niveaux historiques. Toutefois, les récentes statistiques montrent que la hausse des barèmes n’est pas pour tout le monde.

Malgré la hausse quasi-générale des taux d’intérêt des crédits immobiliers en ce début d’année 2017, il est encore intéressant de faire un rachat de crédit en ce moment, même si le financement a été accordé l’année dernière.

Après une année 2016 marquée par des niveaux inédits des taux d’intérêt, cette année promet d’être aussi exceptionnelle pour ceux qui adopteront les bonnes astuces en matière de crédit. Voici trois bonnes résolutions pour le début d’année.

Entrée en vigueur le 1er janvier 2015, les dispositifs de la loi Hamon permettant de changer de contrat d’assurance auto ou habitation à tout moment dès lors que l’assuré est engagé depuis plus d’un an, commencent à produire leurs effets.

Dans le cadre d’un regroupement de crédits (consommation ou immobilier), il est possible de solliciter le financement d’un nouveau projet. Cependant, quels sont les projets éligibles ? Que dit la loi ? Comment est déterminé le montant de ce financement ? Eléments de réponse.

Contrairement à ce qui avait été annoncé par les établissements bancaires et leurs intermédiaires, la hausse constatée des taux d’intérêt des crédits immobiliers est plus forte que prévue. Dans certaines banques, la remontée avoisine les 12 %.